Menu déroulant vertical sur clic


  Une aventure
       Il était une fois
       Go : Sortir du puits

  Un parcours balisé

  Pratique
     Hypnose
     Yoga
     Méditation
     CNV

    

 Ressources
     Transformation
     Méditation
     Yoga
     Jeux et exercices
     Fiches pratiques

  A propos


Jour 5 - Confronter

La réaction classique face aux problèmes est le déni, le rejet, le refus. La raison tient entre autres au fait que le problème active des émotions (peurs, anxiété, stress, colère...) que nous ne savons pas bien gérer et que nous n’aimons pas ressentir. Donc en rejetant le problème on évite de ressentir les émotions...

La limite de l’exercice est rapidement visible. Le problème persiste, revient, s’aggrave... et les émotions avec.

L’intelligence émotionnelle nous invite au contraire à reconnaître puis à dompter nos émotions pour en faire nos amis. Il s’agit d’accepter de les vivre, de se calmer pour pouvoir être clair et en ouverture. De cette ouverture surgit alors l’intuition de l’action à entreprendre.

Dans sa pratique, Christophe André nous invite à accepter de se confronter à nos émotions pour, petit à petit, apprendre à les gérer et les activer à volonté.

NICK VUJICIC, sous titré en français

Exercice

Exercice individuel

Parcourez l’atlas des émotions de Paul Ekman et listez les émotions que vous avez ressenti au cours de l’heure qui vient de se terminer.

http://www.paulekman.com/atlas-of-emotions/

Pratique

Communication Non Violente

Le processus de la CNV met en évidence que la cause de nos émotions désagréables ou difficiles n’est pas tant ce que les autres font ou disent, mais nos pensées à leur sujet.
Il nous invite à observer la réalité (paroles, actions, événements, etc.) avec ATTENTION et sans interprétation afin que notre perception des choses, notre action et notre parole soient justes et aient les résultats que nous attendons.

Vis-à-vis des émotions difficiles, la CNV invite à appliquer le même principe. Cela s’appelle l’auto-empathie. Il s’agit d’observer les pensées et accueillir les émotions qu’elles font apparaitre, sans les juger et surtout, en allant chercher la racine de l’émotion, votre Besoin humain fondamental qui, dans cette situation n’est pas honoré, satisfait ou nourri.

Lorsque nous avons identifié ce Besoin, c’est-à-dire, ce qui nous tient à cœur et qui semble être absent dans la situation qui génère le mal-être ou les émotions désagréables (exemple : liberté, autonomie, créativité, découverte, considération, reconnaissance, etc.) il s’agit de le reconnaitre et de l’apprécier dans toute sa valeur pour ensuite envisager les meilleures stratégies pour le satisfaire.

En d’autres mots, une émotion désagréable est l’indicateur, le signal qu’un besoin essentiel à votre bien-être n’est pas respecté, nourri ou satisfait.

Exercice

Rappelez-vous d’une situation récente qui a déclenché une émotion désagréable

1. Quels faits observables ont déclenché cela ?
2. Quelles pensées et jugements (sur vous, sur autrui) vous sont venus à l’esprit lors de ces faits ?
3. Quelles émotions avez-vous ressenties ? Quels sentiments ou sensations se sont présentés ?
4. Quels Besoins essentiels à votre bien-être n’étaient pas satisfait ? A quoi aspiriez-vous ?

Exercice CNV par Alejandra Sanchez : http://www.greensalto.fr






Yoga Vision
Partage et solidarité
Design : Cordula Willem